L’unité

Juriscope au coeur de la technoôle du Futuroscope à Poitiers

Juriscope au coeur de la technopole du Futuroscope à Poitiers

Autres mondes, autres cultures, autres langues, autres systèmes juridiques : la curiosité et l’intérêt pour ces ailleurs furent décisifs dans la création de Juriscope. Au service du droit comparé et de la coopération scientifique internationale, Juriscope propose des ressources utiles à la communauté universitaire internationale, mais aussi aux professionnels, juristes ou traducteurs juridiques, et aux citoyens en quête d’informations sur les droits étrangers ou confrontés à des difficultés linguistiques. Contribuant également au rayonnement du droit français à l’international, ses activités participent de la stratégie française d’influence par le droit.

Autorités de tutelle et membres

Le GIP Droit et Medias a été créé en 1992 par les ministères français des Affaires étrangères, de la Justice, de l’Intérieur, de l’Enseignement supérieur, la Région Poitou-Charentes, le Département de la Vienne, le CNRS, l’Université de Poitiers, le Conseil supérieur du Notariat, la Chambre de Commerce et d‘Industrie de Paris et le CNED.

Les activités du GIP ont été reprises par Juriscope, unité mixte de services (UMS 2268) créée en 2000 par le CNRS et l’université de Poitiers.

L’unité relève de la section 36 (droit et sociologie) de l’Institut des sciences humaines et sociales (INSHS) et dépend  de la délégation Centre – Limousin – Poitou-Charentes du CNRS. Elle est rattachée à l’UFR Droit et sciences sociales de l’université de Poitiers.

Sont également membres de l’unité le ministère de la Justice, le ministère des Affaires étrangères, ainsi que le Centre français de droit comparé.

Missions et activités

Juriscope s’est vu confier une double mission :

  • favoriser l’accès aux droits étrangers ;
  • participer à la diffusion et à la promotion à l’étranger du droit français et des droits francophones ou d’inspiration française.

Travaillant sur le droit comparé, les langues et le droit, et les droits africains, Juriscope a principalement développé trois activités : opérations de traduction juridique, réalisation d’études de droit comparé en langue française, édition juridique.

Juriscope conduit chaque année des études de droit comparé, notamment à la demande du ministère français de la Justice. Ces études, rédigées en langue française, portent sur 5 à 8 pays et sur toutes les branches du droit. Destinées à accompagner les projets de réforme de la Chancellerie, elles sont mises à disposition de la communauté universitaire et du grand public grâce à la collection Hal de l’unité.

Juriscope favorise également la recherche en droit comparé en mettant à disposition de la communauté scientifique et du grand public des traductions en langue française de grands textes étrangers (collection La Lettre des Lois) et la traduction en langue étrangère du droit français (traductions Legifrance).

Ces différentes activités de traduction ont conduit Juriscope à engager avec le Cecoji (centre d’études sur la coopération juridique internationale) un programme de recherche sur les langues et le droit. Un cycle de colloques internationaux et séminaires a ainsi été initié en 2009.

Des recherches sur la terminologie juridique, française, chinoise, anglaise et roumaine notamment, sont menées pour compléter les traductions réalisées par Juriscope.

Enfin, Juriscope s’est très tôt intéressé au droit OHADA : d’abord comme objet d’étude scientifique, les défis que relevait ce droit nouveau stimulant la communauté scientifique ; puis, pour en accompagner la diffusion et la promotion par des opérations d’édition. Rédigés par des universitaires africains ou sous la direction d’universitaires africains, ces ouvrages participent à la diffusion de ce droit auprès de tous les publics : communauté scientifique, étudiante, professionnels du droit, acteurs économiques. L’action éditoriale de Juriscope en faveur du droit OHADA a été récompensée par l’Académie des sciences morales et politiques qui a remis le 15 novembre 2004 le Grand Prix Charles Aubert au Professeur Jacques David, directeur de Juriscope de 1995 à 2007. Au regard de son action pour la diffusion et la promotion du droit OHADA, Juriscope est officiellement devenu partenaire technique de l’OHADA en octobre 2011.

Juriscope en quelques mots : télécharger ici notre fiche de présentation.

Recherche

Menu principal

Haut de page